20 décembre 2014 Attaque au couteau au commissariat de Joué-les-Tours

Les étapes de la procédure
L’essentiel

Le 20 décembre 2014, Bertrand Nzohabonayo blesse trois policiers au commissariat de Joué-les-Tours (Indre-et-Loire), avec un couteau. Il est tué par balles.

Certains témoins l’ont entendu dire « Allah akbar » (ce qui reste incertain), tandis que ses publications sur Facebook et certaines de ses fréquentations motivent l’ouverture d’une enquête antiterroriste. Des proches contestent toutefois cette version des faits, estimant que Bertrand Nzobhabonayo ne s’est pas rendu de son propre chef au commissariat, et qu’il s’agirait plutôt d’une interpellation qui tourne mal.

Malgré quelques arrestations dans l’entourage de Bertrand Nzobhabonayo, l’enquête ne débouche sur aucune poursuite. Elle est close trois ans plus tard.

Le chiffre

Trois policiers sont blessés à l’arme blanche.

Bertrand Nzohabonayo
Mort au commissariat de Joué-les-Tours

Méthodologie : recension des attentats qui ont fait au moins un blessé depuis 2012 et qui ont donné lieu à une enquête de la justice antiterroriste. Nombre de victimes (blessés et tués) décompté hors auteur(s) de l’attentat.