4 septembre 2016 Attaque à l’arme blanche à la prison d’Osny

Les étapes de la procédure
L’essentiel

Le 4 septembre 2016, dans l’unité antiradicalisation de la prison d’Osny (Val-d’Oise), un détenu armé d’un poinçon artisanal attaque deux surveillants pénitentiaires venus le chercher pour la promenade. Un fonctionnaire est gravement blessé à la gorge, le second plus légèrement au bras. Bilal Taghi purgeait une peine de cinq ans de prison, prononcée en mars 2016, pour avoir tenté de rejoindre la Syrie.

La justice considère cette attaque comme le premier attentat jihadiste commis dans l’enceinte d’une prison française. Elle n’a pas établi de complicités parmi les détenus. Le mois suivant, les unités dédiées à la déradicalisation sont abandonnées.

Le chiffre

Un surveillant de prison est gravement blessé à la gorge, le deuxième plus légèrement au bras.

Bilal Taghi
Condamné à vingt-huit ans de prison

Méthodologie : recension des attentats qui ont fait au moins un blessé depuis 2012 et qui ont donné lieu à une enquête de la justice antiterroriste. Nombre de victimes (blessés et tués) décompté hors auteur(s) de l’attentat.