16 octobre 2020 Un professeur décapité à Conflans

Les étapes de la procédure
L’essentiel

Le 18 octobre 2020, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), Abdoullakh Abouyezidovitch Anzorov, un Russe d’origine tchétchène âgé de 18 ans, tue au couteau Samuel Paty, professeur au collège voisin du Bois d’Aulne, et le décapite. L’homme est abattu rapidement après dans la commune limitrophe d’Éragny (Val-d’Oise) par des policiers de la BAC, vers qui il se précipitait couteau en main.

Abdoullakh Abouyezidovitch Anzorov a ciblé Samuel Paty qui, le 6 octobre précédent, lors d’un cours d’enseignement moral et civique (EMC), avait montré en classe les caricatures de Mahomet parues dans Charlie Hebdo. À la suite de ce cours, Brahim C., un parent d’élève, s’en était pris au professeur à plusieurs reprises, notamment dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, épaulé par Abdelhakim Sefrioui, un agitateur islamiste radical.

Le chiffre

Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, est tué.

Abdoullakh Abouyezidovitch Anzorov
Mort lors de son arrestation
Brahim C.
Mis en examen pour « complicité d’assassinat terroriste »
Abdelhakim Sefrioui
Mis en examen pour « complicité d’assassinat terroriste »
Nom Inconnu
Mis en examen pour « association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d’atteintes aux personnes »
Nom Inconnu
Mis en examen pour « association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d’atteintes aux personnes »
Nom Inconnu
Mis en examen pour « association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d’atteintes aux personnes »
Nom Inconnu
Collégien mis en examen pour « complicité d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste »
Nom Inconnu
Collégien mis en examen pour « complicité d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste »

Méthodologie : recension des attentats qui ont fait au moins un blessé depuis 2012 et qui ont donné lieu à une enquête de la justice antiterroriste. Nombre de victimes (blessés et tués) décompté hors auteur(s) de l’attentat.