Comment s’abonne-t-on aux « Jours » ?

Épisode n°5 de l’obsession « Les Jours », c’est quoi ?

Lu

Comment s’abonne-t-on aux « Jours » ?

Pour lire « Les Jours », il faut s’abonner. On peut le faire de plusieurs manières.

  • Texte
  • Photo

Hep, Les Jours, que dois-je faire pour lire vos articles ? Et combien ça coûte ? Et à quoi aurais-je droit ? Pourrais-je avoir un de vos jolis sacs Les Jours ?

Comment puis-je accéder dès maintenant aux contenus des « Jours » ?

Si je souhaite accéder au site, je clique ici pour choisir ma formule d'abonnement. Trois possibilités s’ouvrent à moi : l’abonnement à 9 euros par mois, celui à 5 euros par mois (si je suis jeune, étudiant, au chômage, ou sur la paille) et enfin l’abonnement annuel à 90 euros. Les abonnements peuvent être interrompus à tout moment, sur simple mail, et restent valables jusqu’à la fin de la période souscrite.

Si je choisis le prélèvement sur mon compte bancaire, plutôt que le paiement par carte bancaire, j’ai droit à une période gratuite de 15 jours. Si je porte mon choix sur l’abonnement annuel, j’ai le droit à un cadeau : je reçois chez moi un sac Les Jours.

Et si j'ai participé à l'opération de financement participatif ?

Si j'ai contribué à la campagne sur KissKissBankBank qui me donnait droit à un pré-abonnement, alors j'ai dû recevoir un mail avec un identifiant et un mot de passe. Si ce n'est pas le cas, j'envoie une réclamation pas piquée des hannetons àcontact@lesjours.fr. Mon abonnement débute le 11 mai et sa durée dépend du montant que j’ai versé (trois mois pour 20 euros, un an pour 50 euros, 18 mois pour 100 euros, deux ans pour 300 euros).

À quoi me donnera droit mon abonnement ?

L'abonnement aux Jours donne accès à tous les contenus des Jours sur ordinateur, tablette et mobile. Il me permet d’entrer en relation avec les journalistes de la rédaction via le 365, un fil d’information obsessionnel pas comme les autres. Je reçois (si je veux) une newsletter quotidienne (et courte !) pour m'informer des nouvelles publications. Je peux reprendre ma lecture là où je l’ai laissée, en me rendant sur l’espace « mon compte ». Enfin, si j’ai pris l’abonnement à 9 euros par moi (ou à 90 euros par an), j’ai le droit de créer un double compte, pour que mon compagnon ou mon poisson rouge puisse lire Les Jours de son côté.

Pourquoi un modèle payant ?

Parce que Les Jours préfèrent les lecteurs aux annonceurs. Parce que le modèle de la presse payante est le garant d'une information indépendante, de qualité et sans publicité. Les Jours ne sont pas soumis à la course à l'audience et aux clics, ils ne sont pas obligés de faire des sujets sur les seins de Sophie Marceau (mais si on a envie, on le fera).

D'accord, mais pourquoi ne peut-on pas acheter seulement un article ?

Les Jours pensent que pour redonner du sens à l'information, il faut l'inscrire dans une proposition journalistique et un propos éditorial. Les Jours ne sont pas une succession d'articles. À travers leurs obsessions, mises en scène comme des séries, ils racontent une histoire de l'actualité. Pas de vente à la découpe donc.

Et si je veux me désabonner ?

Les Jours seront tristes mais l'abonnement (à l'exception des abonnements groupés et offerts) est sans engagement de durée. Je pourrais donc me désabonner à tout moment, en écrivant àcontact@lesjours.fr.

Qu'est-ce que j'attends pour convaincre mes amis de s'abonner ?

On se le demande. Surtout que pour chaque ami « parrainé », je reçois un choutette cadeau : un kit « jouriste » (un sac Les Jours et plein de surprises). Et pour celà, une méthode simple : j'écris àcontact@lesjours.fr en indiquant l’adresse du nouvel abonné.

Et si j'ai encore une question ?

J'envoie un mail àcontact@lesjours.fr.