3 février 2017 Des militaires attaqués au Carrousel du Louvre

Les étapes de la procédure
L’essentiel

Le 3 février 2017, Abdallah El-Hamahmy, un Égyptien vivant aux Émirats arabes unis et venu en France avec un visa touristique, s’attaque à quatre militaires de l’opération Sentinelle au Carrousel du Louvre, à Paris.

Armé de deux machettes et vêtu d’un T-shirt à tête de mort, il parvient à toucher l’un d’entre eux au cuir chevelu. En retour, il est blessé par plusieurs balles de Famas, mais survit. Le geste de cet homme diplômé, aisé et ne montrant « aucun signe de radicalisation » d’après son père, reste relativement mystérieux.

Le chiffre

L’un des militaires attaqués est légèrement blessé.

Abdallah El-Hamahmy
Mis en examen

Méthodologie : recension des attentats qui ont fait au moins un blessé depuis 2012 et qui ont donné lieu à une enquête de la justice antiterroriste. Nombre de victimes (blessés et tués) décompté hors auteur(s) de l’attentat.