Cyclone

Les océans creusent leur bombe

Fin du monde. Chaque midi, « Les Jours » vous offrent une mauvaise nouvelle. Aujourd’hui, le CO2 et Hiroshima.

Épisode n° 2
Texte Photos et

Le changement climatique, une bombe à retardement ?

Une bombe atomique plutôt

Plus de 90 % de la chaleur piégée par l’effet de serre depuis 1871 est absorbée par les océans

C’est la conclusion d’une récente étude de l’université d’Oxford

Or, cette énergie sous-marine gigantesque entraîne l’élévation du niveau de la mer et rend les cyclones plus puissants

Le quotidien britannique The Guardian s’est « amusé » à traduire ce chiffre en bombes d’Hiroshima

Explosion nucléaire
Photo Ginies/Sipa.

Résultat : 1,5 bombe atomique par seconde en moyenne depuis 150 ans

Et depuis 1990 ? Trois bombes d’Hiroshima par seconde, boom des émissions de CO2 oblige

À demain (si on tient jusque-là).