ABBA, forever
Ils étaient ringards, ils sont devenus éternels.
Obstiné par l’idée de faire passer sa musique d’une génération à l’autre depuis les années 1990 pour conjurer son statut de machine pop trop kitsch, ABBA a franchi un nouveau pas en revenant à Londres sous la forme d’avatars en 3D. « Les Jours », « dancing queens » du journalisme, enquêtent sur un groupe qui ne veut pas mourir.

Par Sophian Fanen
ABBA revient dans la cour d’écran
« Muriel », « Priscilla, folle du désert »… Dans les années 1990, le groupe est de retour via des films sur ceux que la société oublie.
Épisode n° 3
« Gold » : ABBA, un peu plus près des étoiles
Grâce, entre autres, à Kurt Cobain et U2, les Suédois redeviennent à la mode dès 1992. Un best-of mythique matérialise cet « ABBA boom ».
Épisode n° 2
ABBA, le groupe qui ne voulait pas mourir
La musique populaire des Suédois, de retour sur scène sous forme d’avatars 3D, peut-elle vivre éternellement ? Enquête.
Épisode n° 1
ABBA en novembre 1979 6
Épisode n° 1
Photo Anders Hanser/Premium Rockshot.
Disques d’or d’ABBA 4
Épisode n° 2
Photo Danita Delimont/Alamy/Abaca.
« Muriel » et « Priscilla, folle du désert » 5
Épisode n° 3
Captures d’écran/Paul John Hogan et Stephan Elliott.