Victor Robert et PPDA

Épisode n°51 de l’obsession L’empire

Lu

Après « Le Grand Journal » de Canal+, le vieux journal de CNews

Le groupe enterre l’émission dans la plus stricte intimité et déterre PPDA et Elkabbach pour la nouvelle version d’i-Télé.

  • Texte
  • Illustration

Des peintres. Pardon à cette noble corporation qui n’a pas mérité telle comparaison avec la direction de Canal+ et Vincent Bolloré, mais c’est l’expression consacrée. À Canal+, ce sont des peintres donc – ou des bras cassés, ou des branle-panneaux, choisissez votre image préférée – qui ont confirmé ce lundi l’arrêt du Grand Journal en même temps qu’ils officialisaient les nouveaux visages de CNews, le nouveau nom d’i-Télé repeinte en Bolloré à compter du 27 février prochain. D’un côté, la mise en bière d’un programme savamment autosaboté ; de l’autre, le dernier clou dans cette pauvre i-Télé, avec les « nouveaux » visages de la chaîne info : Jean-Pierre Elkabbach, PPDA, Rachid Arhab, Marc Menant, 277 ans à eux quatre.

Il faudra un jour écrire la crise de Canal+ depuis que Vincent Bolloré en a pris le contrôle au travers des communiqués de presse qui la jalonnent. Celui de lundi annonçant la fin du Grand Journal après treize années d’existence est une perle qui ne mentionne l’émission qu’à la toute dernière ligne : « Canal+ remercie chaleureusement les équipes du Grand Journal qui travaillent à de nouveaux projets d’émission. » Que disent donc les autres lignes, alors ? Eh bien que Canal+, à compter du 20 mars, crée une nouvelle case de cinéma chaque jour de 17 h 40 à 19 h 30. Et que, du coup, c’est à cette heure-là que débutera désormais le clair et ce « autour des émissions identitaires de la chaîne ». Hein ? Rassurez-vous, par « identitaires », Canal+ n’annonce pas une inflexion radicale de ses programmes, mais parle du Journal du cinéma, du Gros Journal, du Petit Journal, de Catherine et Liliane et des Guignols..