Changer d’avis
Anne Hidalgo en trois morceaux.
Donnée perdante de la bataille présidentielle, Anne Hidalgo tente de reprendre la main en lançant l’idée d’une primaire à gauche… qu’elle-même repoussait jusqu’à présent et dont personne ne semble vouloir. Certes elle est au fond du trou, certes elle s’est toujours sagement alignée sur le Parti socialiste, mais ses vies personnelle et politique l’ont démontré, la maire de Paris a de la ressource. Perdante, inconstante mais persistante : « Les Jours » exposent les trois facettes de la candidate du PS.

Par Nicolas Cori
The show must go Anne
Sous-estimée, moquée, la candidate socialiste s’en sort toujours. Sereine et stratège. Peut-elle refaire le coup ? (3/3)
Épisode n° 3
Hidalgo, du coq à l’Anne
Pas de primaire puis en fait si, de l’écologie mais pas trop non plus… Vous êtes perdus ? Normal, la candidate est inconstante. (2/3)
Épisode n° 2
Hidalgo en Anne sèche
Des électeurs introuvables, des volte-face gênantes, une primaire snobée… Une campagne plombée, c’est ça ! (1/3)
Épisode n° 1
Anne Hidalgo 4
Épisode n° 1
Photo Jérémy Paoloni/Encrage.
Anne Hidalgo 4
Épisode n° 2
Photo Élodie Grégoire/Réa.
Anne Hidalgo victorieuse 4
Épisode n° 3
Photo Éric Tschaen/Réa.