Daphné Bürki, Vincent Bolloré et Jamel Debbouze (…)

Épisode n°18 de l’obsession L’empire

Lu

Un « Nouveau Canal » à la conf

Fin du « Zapping » et de l’investigation : la conférence de presse de Canal+, sur fond de grève à i-Télé, a été épique.

  • Texte
  • Photo

«La direction du Groupe Canal, Dailymotion, Universal Music, Vivendi, Vivendi Village serait heureuse de vous accueillir sur les terrasses de l’immeuble Vivendi pour présenter le nouveau Canal autour d’un buffet. » L’invitation oublie quelqu’un : la direction du Groupe Canal, Dailygnagnagnagnagnagna et… Cyril Hanouna. Car il est comme chez lui, au septième étage du siège parisien de Vivendi que seul l’Arc de Triomphe dépasse d’une épaule. Debout quand toute l’assistance est assise, Cyril Hanouna embrasse, serre la louche, on se téléphone, juré je t’appelle, on se voit vite mon chéri. C’est comme ça, la télé, on devrait s’y faire à force mais là, c’est une débauche de baisers. Cyril Hanouna tombe dans les bras du patron de Vivendi, Arnaud de Puyfontaine, pour une accolade appuyée, ça claque de la bise de partout. Vincent Bolloré s’asseoit – précédé de « Aaah » d’aise ou de frousse, on ne sait pas trop – et embrasse sa voisine de gauche, Audrey Pulvar ; Jean-Marc Morandini pose-t-il ses fesses à sa droite qu’il a lui aussi droit à ses deux bisous du même Bolloré. Que d’amour.

Sauf qu’en guise de terrasse promise avec vue sur l’Arc de Triomphe, vu le temps gris et pluvieux, l’assemblée est cantonnée dans ce qui sert de salle à manger à Vivendi. Murs tout de bois recouverts donnant l’impression d’être dans un paquebot, pluie molle et tiède coulant sur les vitres, et le premier qui parle de Titanic sera condamné à aller à un concert des Rolling Stones avec Vincent Bolloré. Oui, car les Rolling Stones, comme nous en informe un petit clip d’entreprise qui nous beugle dans les oreilles, c’est Universal, donc Vivendi ; Canal+, c’est Vivendi ; Dailymotion, c’est Vivendi ; même i-Télé qui vient de se mettre en grève contre la suppression d’un quart de ses effectifs, c’est Vivendi. Et c’est bien le but de ce raout à l’occasion duquel, comme Vincent Bolloré le souligne, pour la première fois, Canal reçoit chez Vivendi : Montrer que c’est un groupe uni.