Landry et Thomas

Épisode n°11 de l’obsession Les années lycée

Lu

Les apprentis délégués

À quoi sert un délégué de classe ? Doit-on balancer un camarade fautif ? Journée de formation au lycée professionnel de Fontaineroux.

  • Texte
  • Photo

Thomas et Landry n’ont pas classe aujourd’hui. Les deux délégués de la seconde Production conception mécanique (PCM) sont en formation. Les dix-sept élèves élus du lycée de Fontaineroux sont réunis à la mairie d’Héricy (Seine-et-Marne) pour une journée de formation des délégués de classe animée par la CPE (la conseillère principale d’éducation) et par la documentaliste. « C’est un moment important, explique Valérie Clérin, la proviseure-adjointe. On n’est pas tenus de le faire à l’extérieur de l’établissement mais on tient à ce que ça se déroule dans la salle du conseil municipal. C’est à la fois ludique et solennel. » 

Thomas et Landry ont été élus par leurs camarades le 29 septembre dernier. Dans son programme, Thomas avait proposé plus de sorties scolaires « en entreprise ». Landry avait rédigé un vrai discours. Parmi ses nombreuses propositions : « Qu’on puisse porter des casquettes, qu’on rénove les tables de ping-pong et les terrains, surtout celui de basket [applaudissements nourris]. Quand il fait froid, qu’on puisse porter des bonnets [ça les a beaucoup fait rire]. Et des shorts quand il fait chaud. Et aussi, changer l’alarme. Mettre une alarme de type tranquille. » (lire l’épisode 6, « L’exfiltration de Jérémie (et autres nouvelles) »).

Le portrait de François Hollande accroché au-dessus des fenêtres qui s’ouvrent sur le parc de la mairie et ses arbres jaunes cuivrés alignés au fond de la pelouse, les rideaux verts, la cheminée surmontée d’un miroir doré ; pour les élèves, le changement de décor est total. Assis sur des chaises rouges et or, Thomas, Landry et les autres écoutent attentivement la CPE, Badia Boudraa, expliquer les règles du jeu de la rumeur : les élèves se transmettent les différentes informations qui constituent un énoncé, ici une offre de stage. À la fin du jeu, l’un d’entre eux doit rapporter l’énoncé d’origine. Le débriefing est implacable : en reprenant point par point l’offre de stage initiale et celle transmise par leur camarade, ils s’aperçoivent qu’elle a été déformée. La rémunération mensuelle de 300 euros est par exemple devenue un salaire hebdomadaire de 300 euros.