Pas de place pour les bêtises, les blagues (…)

Épisode n°3 de l’obsession Les années lycée

Lu

La salle de classe des machines

Ce mardi matin, les élèves de la seconde pro PCM découvrent enfin l’atelier, ses blouses grises, son vocabulaire et ses règles de sécurité.

  • Texte
  • Photo

Ce matin, les garçons de la 2de PCM ont couru dans le stade Paul-Hébras, à Champagne-sur-Seine. Il y avait les « tortues », ceux qui marchent plus qu’ils ne courent ; les « gazelles » et les « guépards », qui foncent sur la piste pour arriver les premiers. La prof d’EPS les a tous félicités parce que reprendre le sport après les vacances, c’est pas facile. Elle les a aussi rappelés à l’ordre. Trois élèves en jean, c’est trop. Et pour les autres, même s’il n’y a ni vestiaires, ni douches au lycée, il faut quand même penser à venir avec un sac de change. Pour l’hygiène. Ils sont repartis, crevés et en jogging.

« Vous avez sport le mardi matin mais je vous préviens, c’est la seule fois de l’année où j’autorise le jogging, annonce le professeur de productique Stéphane Paillot. En atelier, je veux vous voir en jean. » Personne n’ose répliquer qu’il n’y a pas de vestiaires pour se changer ou de casiers pour laisser son sac de sport. Le professeur le sait. Il promet d’en parler à la vie scolaire mais il insiste : Je ne connais pas la composition de vos joggings et ça peut être dangereux. Alors vous venez en jean. Vous comprenez ?

Les élèves de la 2de PCM acquiescent, assis sagement derrière les tables d’une salle de classe nichée au fond de l’atelier. C’est leur première séance. En début de cours, Stéphane Paillot les a accueillis d’un Bonjour messieurs sonore et intimidant. Sous la charpente de l’atelier que les grandes verrières inondent de lumière, les garçons se sont déplacés avec prudence..