Start-up nation
L’envers de la nouvelle économie.
Ils portent des sweats à capuche, pratiquent le « happiness management » et jouent au ping-pong au bureau. La nuit, ils rêvent de levées de fonds à six zéros. Le président de la République est leur ami. « Les Jours » sont allés s’installer dans un incubateur de start-up.

Par Alexia Eychenne, Corentin Fohlen
Les derniers épisodes
PandaScore, espèce en voie d’expansion
Crypto lunchs et afterworks à base de bitcoins et « League of Legends » : cette start-up de jeux vidéo vient de lever 2,5 millions.
Épisode n° 4
Lecture en cours Lu
HEC, pouponnière à start-up
Monter sa boîte est devenu un idéal de réussite dans les grandes écoles, qui cajolent la future aristocratie entrepreneuriale.
Épisode n° 3
Lecture en cours Lu
Derrière les portes du Closet
Le business de cette start-up : louer des vêtements. Son fondateur, pas spécialiste de la mode, a « senti une opportunité ».
Épisode n° 2
Lecture en cours Lu
Silence, ça jeune pousse !
Quoi de mieux qu’un incubateur de start-up pour raconter les coulisses de la nouvelle économie ? « Les Jours » s’installent.
Épisode n° 1
Lecture en cours Lu
Entrepreneuriat 5
Épisode n° 1
Photo Corentin Fohlen pour Les Jours.
Ralph Mansour 5
Épisode n° 2
Photo Corentin Fohlen pour Les Jours.
Pitch 5
Épisode n° 3
Photo Corentin Fohlen pour Les Jours.
Flavien Guillocheau 4
Épisode n° 4
Photo Corentin Fohlen pour Les Jours.