Les exfiltrés de Kaboul
Cinq Afghans, un aller simple pour la France.
Ils ont atterri à Paris entre le 21 et le 23 août, évacués de Kaboul par des avions militaires français, fuyant les talibans. Ils sont cinq, un couple et trois célibataires. Âgés de 23 à 38 ans, ils étaient heureux en Afghanistan. « Les Jours » racontent leur déracinement et leur installation en France.

Par Christine Chaumeau, Ishaq Ali Anis
Loin de Kaboul, leur douce France
Les rues sûres et l’indifférence générale amortissent leur peine. Les Afghans suivis par « Les Jours » se font peu à peu à l’exil.
Épisode n° 4
À Kaboul, du temps de l’espoir
Avant leur exil en France, ils vivaient dans un pays encore conservateur, mais de plus en plus libre. Puis les talibans sont revenus.
Épisode n° 3
Un sac, un pull, de l’eau, adieu Kaboul
Mursal, Ishaq Ali, Sami, Jamila et Aqeel ont quitté l’Afghanistan en quelques heures. Ils racontent l’aéroport, l’angoisse, l’abandon.
Épisode n° 2
7 000 km plus tard, Kaboul ne s’efface pas
« Les Jours » suivent cinq Afghans arrivés en France fin août. Derrière eux, les talibans… et de nombreux proches.
Épisode n° 1
Jamila et Sami 5
Épisode n° 1
Photo Ishaq Ali Anis pour Les Jours.
Départ de Kaboul 5
Épisode n° 2
Photo Ishaq Ali Anis.
Mursal Sayas 6
Épisode n° 3
Photo personnelle.
Sami et Jamila 4
Épisode n° 4
Photo Ishaq Ali Anis pour Les Jours.