Les conseillers
Saison 4. Des soupentes au privé, dans les pas des pantoufleurs.
Photo Aurélien Morissard/IP3
Certains restent, d’autres partent. Des directeurs de cabinet aux conseillers techniques, ils n’ont jamais été aussi nombreux à venir du privé et à aller y pantoufler. Encouragés par le pouvoir macroniste, ces allers-retours provoquent mélange des genres et conflits d’intérêts. « Les Jours » enquêtent.

Par Aurore Gorius
MSC Croisières : l’insubmersible Kohler
Mis en examen pour « prise illégale d’intérêts », le secrétaire général de l’Élysée reste en poste, protégé de longue date du Président.
Épisode n° 4
À l’Élysée, Macron fait du copier-Kohler
Les conseillers partent les uns après les autres mais le secrétaire général, très proche du Président, reste en poste malgré les critiques.
Épisode n° 3
En Macronie, l’écologie est un champ de Mines
Au cœur de l’État et à la tête des grandes entreprises, ce corps d’élite défend sa chasse gardée sur l’énergie, et surtout le nucléaire.
Épisode n° 2
Sous Macron, la vie très privée des cabinets
En cinq ans, les allers-retours des conseillers du public au privé sont devenus la norme. Mais avec quels garde-fous ?
Épisode n° 1
Palais de l’Élysée 3
Épisode n° 1
Illustration Simon Lambert/Les Jours d’après Aurélien Morissard/IP3.
École supérieure des Mines 3
Épisode n° 2
Illustration Les Jours d’après Martin Noda/Hans Lucas.
Alexis Kohler 4
Épisode n° 3
Illustration Simon Lambert/Les Jours d’après Raphaël Lafargue/Abaca.
Alexis Kohler 3
Épisode n° 4
Illustration Simon Lambert/Les Jours d’après Christophe Morin/IP3.