Jacques Rançon, de sang froid
Dans la Somme, un « cold case » ressurgit.
Trente-cinq ans d’attente, ça commence à faire long. Jacques Rançon, déjà condamné à la perpétuité en 2018 pour des faits commis à Perpignan, est jugé en juin pour le meurtre d’Isabelle Mesnage, dans la Somme, en 1986. Dans les cabinets d’instruction, certains dossiers prennent ainsi la poussière depuis des décennies. Pas de suspect, pas de traces, plus aucune piste. Le doute subsiste jusqu’au jour où l’enquête repart.

Par Lola Breton
Rançon : trente ans à l’ombre et un doute
Près de 35 ans après le meurtre d’Isabelle Mesnage, le verdict est tombé. Malgré les interrogations qui entourent ce trop vieux cold case.
Épisode n° 4
Isabelle Mesnage, la désoubliée
Le 3 juillet 1986, un corps de femme est découvert. Ce mardi, Jacques Rançon est dans le box des accusés. Il a failli ne jamais l’être.
Épisode n° 3
Jacques Rançon, une vie de violences
À partir du 8 juin, le tueur de la gare de Perpignan comparaît pour le meurtre d’Isabelle Mesnage. Son passé et sa pensée vont être scrutés.
Épisode n° 2
Jacques Rançon, un serial killer en Somme ?
Le 8 juin s’ouvre à Amiens un nouveau procès pour le tueur de Perpignan. Un « cold case » qui dormait depuis 1986, un de plus.
Épisode n° 1
Le Bois l’Abbé à Cachy 4
Épisode n° 1
Photo Aimée Thirion pour Les Jours.
Jacques Rançon 5
Épisode n° 2
Photo Michel Clementz/L’Indépendant/PhotoPQR/via MaxPPP.
Bois l’Abbé à Cachy 4
Épisode n° 3
Photo Aimée Thirion pour Les Jours.
Bois l’Abbé à Cachy 5
Épisode n° 4
Photo Aimée Thirion pour Les Jours.