Urgences
Saison 2. À Colmar, après les applaudissements.
Pendant plus de trois mois, les urgences de Colmar se sont retrouvées en première ligne face au coronavirus. À peine remis de la première vague, les personnels soignants redoutent un retour à l’avant-Covid-19, l’ordinaire de la crise et le grand mouvement de grève des urgences. Les promesses du gouvernement verront-elles le jour ? « Urgences », saison 2 : au chevet de l’hôpital public.

Par Guillaume Krempp, Mathieu Cugnot
« Il faut faire comprendre à la population que la santé a un coût »
Pour Yannick Gottwalles, chef des urgences de Colmar, qui analyse les conclusions du Ségur, le gouvernement n’a rien appris de la pandémie.
Épisode n° 6
Un conte de Ségur à dormir debout
Les urgentistes de Colmar reprochent à l’accord signé ce lundi d’oublier le manque de lits et d’effectifs au seul bénéfice des salaires.
Épisode n° 5
Aux urgences, les nettoyeurs sous haute pression
Tâches usantes, sous-effectif, burn-out… et Covid : les agents des services hospitaliers de Colmar sont en souffrance.
Épisode n° 4
À Colmar, les urgences ruent dans les brancards
En première ligne face au Covid, les soignants colmariens, jusque-là en retrait, se joignent au mouvement de défense de l’hôpital.
Épisode n° 3
« On a vu des gens mourir, on ne veut plus de bobos »
Le raz-de-marée du Covid a accentué l’épuisement des urgentistes de Colmar face à leurs conditions de travail. Ils se mobilisent ce mardi.
Épisode n° 2
Après la pandémie, retour à l’anormal
Submergées par le Covid, les urgences de Colmar redoutent de retrouver l’hôpital public là où elles l’avaient laissé : au fond du trou.
Épisode n° 1
Urgences à Colmar 6
Épisode n° 1
Photo Mathieu Cugnot pour Les Jours.
Urgences à Colmar 5
Épisode n° 2
Photo Mathieu Cugnot pour Les Jours.
Hôpital de Colmar 5
Épisode n° 3
Photo Mathieu Cugnot pour Les Jours.
Agente des services hospitaliers 5
Épisode n° 4
Photo Mathieu Cugnot pour Les Jours.
Urgences 5
Épisode n° 5
Photo Mathieu Cugnot pour Les Jours.
Yannick Gottwalles 5
Épisode n° 6
Photo Mathieu Cugnot pour Les Jours.