Du cargo au frigo
Circuits courts : le bonheur est dans le près.
Dans « Le vrai du bio », on se demandait comment (et pourquoi) manger bien, bon et bio : votre dévoué Bioman a par exemple remonté la piste du chou kale et enquêté sur le business chamanique des salons bios. Depuis, au nom des circuits courts, c’est le local qui a envahi les supermarchés et de plus en plus d’entre nous se font livrer à la maison des plats réputés « faits maison ». Du cargo au frigo, le nouveau voyage de Bioman s’annonce mouvementé.

Par Thibaut Schepman
Les derniers épisodes
On va tous crevettes !
Pêché en Europe, épluché au Maroc puis renvoyé sur les étals européens : le trajet du crustacé gris est absurde. Bioman le décortique.
Épisode n° 5
Les supermarchés tirent sur la corde locale
Pour soutenir les agriculteurs dans la crise, ils promettaient patriotisme alimentaire et approvisionnement de proximité… Survendu.
Épisode n° 4
Ça s’est brassé près de chez toi
Artisanale, locale, IPA… La mode est à la petite bière du coin. Mais comment la produire quand l’industrie monopolise le houblon ?
Épisode n° 3
Avec le saumon, y’a de quoi se faire du sushi
Qu’il soit d’élevage ou sauvage, le poisson que l’on pose sur nos sushis pollue, est pollué, et n’est pas, mais alors pas du tout local.
Épisode n° 2
L’eau pousse le bouchon un peu loin
Dans sa nouvelle enquête, Bioman sonde les circuits courts : qu’est-ce que ça change de consommer local ? Premier épisode : l’eau.
Épisode n° 1
San Pellegrino et Badoit 4
Épisode n° 1
Photo Sébastien Calvet/Les Jours.
Sushi saumon 5
Épisode n° 2
Photo Sébastien Calvet/Les Jours.
Bière 5
Épisode n° 3
Photo Sébastien Calvet/Les Jours.
Supermarché 3
Épisode n° 4
Photo Laurent Hazgui/Divergence images.
Crevettes grises 5
Épisode n° 5
Photo Sébastien Calvet/Les Jours.