La fête du fake stream
Enquête sur une triche devenue système.
Petite arnaque sans grandes conséquences hier, la manipulation des streams est devenue une industrie qui concerne désormais le haut du classement. Plus il y a d’argent en jeu dans la musique, plus les techniques de triche évoluent. « Les Jours » enquêtent sur ce jeu du chat et de la souris qui, à la fin, dilue les revenus de ceux qui ne fraudent pas.

Par Sophian Fanen
Contre le fake stream, Spotify ne donne pas ses données
Info « Les Jours ». L’obstruction du géant suédois fragilise sérieusement l’étude sur la fraude que mène le Centre national de la musique.
Épisode n° 5
La musique en guerre contre les streams crapuleux
Face au cercle vicieux des fausses écoutes qui biaise la distribution des revenus, les acteurs de la musique se mobilisent plus ou moins.
Épisode n° 4
Paye ta playlist !
Certaines playlists d’utilisateurs monnayent la mise en avant d’artistes en manque de visibilité. Une fraude qui contribue aux fake streams.
Épisode n° 3
Stream : les fraudeurs spottent la faille
Fermes à clics, comptes zombies, camouflage… Les techniques des tricheurs se professionnalisent. Les plateformes tentent de suivre.
Épisode n° 2
Fraude avec les stars
30 % des écoutes des nouveautés musicales françaises seraient des faux destinés à gonfler les classements. Enquête.
Épisode n° 1
Tout le monde est suspect 4
Épisode n° 1
Illustration Simon Lambert/Les Jours d’après Karsten Winegeart.
Techniques de fraude 4
Épisode n° 2
Illustration Simon Lambert/Les Jours d’après Tom Pottiger.
La playlist « Rap français 2022 » 3
Épisode n° 3
Illustration Simon Lambert/Les Jours d’après Aiden Marples.
Achat de streams 4
Épisode n° 4
Illustration Simon Lambert/Les Jours d’après Maxime Hopman.
Spotify refuse de communiquer ses données 4
Épisode n° 5
Illustration Simon Lambert/Les Jours d’après Danny Menenes.