Quartiers nord
À Marseille, le trafic flambe, les morts s’accumulent.
Quatre arrondissements débordés par le trafic et un fantasme national qu’on appelle « quartiers nord ». À Marseille, douze règlements de compte ont été recensés en un été. Les politiques répressives peinent à affaiblir les réseaux, qui s’alimentent de petites mains issues des cités précaires. Des « charbonneurs » aux magistrats, « Les Jours » remontent la chaîne des stups.

Par Clara Martot, Théo Giacometti
À Marseille, Younes a été le premier à tomber
Le 25 juin, un « lieutenant » de la drogue est tué, déclenchant une vague d’assassinats. Généalogie d’un règlement de compte.
Épisode n° 5
« Vous êtes en récidive de récidive de récidive »
Chaque jour, les « charbonneurs », petites mains du trafic de drogue, défilent au tribunal correctionnel de Marseille. Reportage.
Épisode n° 4
À Marseille, la police agite la peur bleue
Dans les cités, les forces de l’ordre tentent d’endiguer le trafic à coups d’interpellations à la pelle et de « pilonnage » de dealers.
Épisode n° 3
14 ans, tombé pour le gang
Ados, ils font le guet pour les dealers. Et, tel Rayanne, finissent exécutés dans les règlements de comptes entre clans marseillais.
Épisode n° 2
À Marseille, trafics et morts en bandes organisées
Une flambée de violence dans les quartiers nord et Macron déboule. « Les Jours », eux, remontent la chaîne des stups.
Épisode n° 1
Cité Marine bleue 4
Épisode n° 1
Photo Théo Giacometti pour Les Jours.
Adolescents à Marseille 4
Épisode n° 2
Photos Théo Giacometti pour Les Jours.
Action de la police 4
Épisode n° 3
Photo Nicolas Vallauri/La Provence/MaxPPP.
Un charbonneur 4
Épisode n° 4
Lionel Urman/IPA/Sipa.
Le quartier Malpassé 5
Épisode n° 5
Photo Théo Giacometti pour Les Jours.