L’huile de la tentation
À la recherche du tournesol perdu.
La Russie envahit l’Ukraine en février et soudain, une huile déserte les rayons de nos supermarchés : celle de tournesol. Une pénurie comme un énième soubresaut d’une histoire géopolitique mouvementée, menaçant aujourd’hui un fleuron de la gastronomie française : la frite. « Les Jours » pressent le sujet à chaud et en trois épisodes, pas une goutte de plus.

Par Alexandre Bourasseau, Simon Lambert
We huile survive
Si le tournesol est en crise, c’est aussi à cause de mauvaises récoltes. Déjà, la France plante pour redevenir autosuffisante. (3/3)
Épisode n° 3
La fin de la Françafrite ?
Avec les menaces sur l’huile de tournesol, c’est un joyau de la gastronomie hexagonale qui tremble : la frite. Chaud bouillant. (2/3)
Épisode n° 2
L’huile déserte
La bouteille se fait rare, son prix flambe : avec la guerre en Ukraine, la géopolitique trouble une fois encore l’huile de tournesol. (1/3)
Épisode n° 1
Bouteille d'huile de tournesol 5
Épisode n° 1
Photo Simon Lambert/Les Jours
Frites 4
Épisode n° 2
Photo Emmanuel Dreuil pour Les Jours.
Huile de tournesol roumaine 4
Épisode n° 3
Photo Myriam Tirler/Hans Lucas.