En comparution immédiate
Sur les bancs de la justice du quotidien.
Elle est connue pour être rapide, presque expéditive, parfois sévère. Chacun a déjà entendu son nom sans en connaître les détails. Bienvenue en comparution immédiate. Mais aujourd’hui, la procédure star est au bord de l’asphyxie : il faudrait 1 500 juges supplémentaires pour absorber le travail à abattre chaque jour. Cet été, « Les Jours » font le tour de France de la justice ordinaire.

Par Lola Breton, Aurélie Garnier
Maladies mentales et addictions, l’écueil d’une justice démunie
Lors des audiences souvent expéditives de comparution immédiate, des prévenus malades sont parfois jugés comme s’ils ne l’étaient pas.
Épisode n° 5
En comparution immédiate… un an plus tard
Prévenu absent, traducteur manquant… Les renvois d’audience allongent les délais d’une procédure censée être rapide.
Épisode n° 4
Faites entrer les hommes violents
Devant la justice parfois expéditive des comparutions immédiates défilent, inlassablement, des auteurs de violences conjugales.
Épisode n° 3
À Nantes, « la justice est mal rendue »
Le manque de moyens se ressent aux comparutions immédiates, où des affaires de plus en plus complexes sont jugées. Exemple à Nantes.
Épisode n° 2
Sur les bancs de la justice du quotidien
« Les Jours » sillonnent les tribunaux pour raconter la comparution immédiate, procédure parfois sévère, souvent expéditive.
Épisode n° 1
3
Épisode n° 1
Illustration Aurélie Garnier pour Les Jours.
Comparution immédiate, manque de moyens 3
Épisode n° 2
Illustration Aurélie Garnier pour Les Jours.
Excuses 4
Épisode n° 3
Illustration Aurélie Garnier pour Les Jours
Kévin V. 4
Épisode n° 4
Illustration Aurélie Garnier pour Les Jours.
Haroune D. est survolté 4
Épisode n° 5
Illustration Aurélie Garnier pour Les Jours.